Décor bandeauLogo ENACentre de Recherche en Pédagogie ActiveDécor bandeauUne école où l'enfant est acteur de ses apprentissagesDécor bandeau

Les fondateurs


Nina Rist
Marie Rist, "Nina"

Marie Rist, "Nina" (1912-1996) a beaucoup voyagé pendant sa jeunesse en suivant ses parents dans de nombreux pays de l'Est. De retour à Paris, elle entreprend des études de jardinière d'enfants. Elle obtient son diplôme de psychopédagogie à la Sorbonne où Henri Wallon enseigne. A Prague, de 1936 à 1939, elle participe à la création des classes maternelles au Lycée Français. Elle découvre à Genève « La maison des petits », école d'application de l'Institut Jean Jacques Rousseau dirigé par Pierre Bovet, et la pédagogie nouvelle.

Après la guerre elle travaille à l'Ecole Alsacienne, puis en 1954, elle rejoint l'école du Père Castor. Cette école, créée en 1947 par Paul Faucher - alias le père Castor - avait un programme pédagogique axé sur une réelle autonomie de pensée et d'action, l'expression libre, la peinture, la musique. On retrouvait aussi les démarches pédagogiques de Decroly et Montessori, Mesdames Audemars et Lafendel, l'imprimerie Freinet. Nina Rist rentre à l'école en 1954, comme jardinière d'enfants.

En 1961, l'école du Père Castor ferme. Nina Rist ne peut se résoudre à cette fermeture, et avec le soutien de Noël Rist et d'un groupe de parents, ils cherchent une solution. C'est ainsi que se crée un groupe comprenant Nina et Noël, Denis Coutrot (président de l'association de parents d'élèves) et quelques parents (Messieurs et Mesdames Besnard, Calmar, Chapsal, Charlet, Devinoy, et Wehreim). Une association loi 1901 à but non lucratif est constituée et dénommée « Centre de Recherches en Pédagogie Active » (CRPA). En voici les fondateurs :

  • Gustave Monod (1885 - 1968)
    Directeur de cabinet au ministère de l'Education Nationale, il fut l'instigateur des « classes nouvelles de la libération ». Président honoraire du CRPA jusqu'à son décès en 1968.
  • Noël Rist (1906 - 1990)
    Il a fait partie d'une longue lignée de médecins. En 1937 il entre à l'Institut Pasteur où il participe aux recherches sur la lèpre puis sur la tuberculose. Il sera professeur honoraire à l'Institut Pasteur en 1976. Parallèlement à son travail de chercheur, il s'intéresse et collabore étroitement aux recherches pédagogiques. Pour lui, l'enfant chercheur et acteur n'était pas une simple idée mais une pédagogie à mettre en application. Il aimait faire connaître et partager avec les enfants ses connaissances scientifiques et organiser des visites à l'Institut Pasteur.
  • Anne-Marie Chapsal, Geneviève Calmar, Joseph Charlet, Augustin Girard, Georges Martin, Claude Tesmontant
    Parents venus de l'école du Père Castor.
  • Anne-Marie Coutrot
    Parent et rédactrice en chef de la revue « L'Ecole des Parents ».
  • Pierre Devinoy
    Parent et professeur d'architecture à l'école des Beaux Arts, il demeurera membre du Conseil d'Administration du CRPA pendant 40 ans, dont 20 ans en tant que président.

    Pierre Devinoy est toujours membre du CRPA.

Ce centre aura une école qui suivra une ligne pédagogique née de celle du père Castor et accueillera des stagiaires, et fera connaître les méthodes nouvelles. Nina recherche un lieu qui ne ressemblera pas à une école mais à une maison qui aura une âme. L'école d'Antony, la maison qui n'était pas une école, devait être ce lieu.

Haut de page
Site référencé sur :
© Copyright 2004-2018 Ecole Nouvelle d'Antony - Site propulsé par CMS Made Simple - Design et développement : Emmanuel Humez - François Hugues